Preview Mode Links will not work in preview mode

My African Clichés ( Français )


Nov 2, 2020

Mon cliché africain du jour est un double merci, aux déportés africains à Cuba. Merci pour l’exemple, pour cette détermination incroyable à ne pas oublier leur culture afin de la transmettre, malgré les conditions, au contraire de nous autres aujourd’hui, moi y compris.  

Et merci aussi à eux, grâce à qui Paris aura eu son premier et seul maire noir, Severiano de Heredia, fils d’esclaves affranchis installés à Cuba. Né à la Havane, il est à peine adolescent quand il arrive en France, pays dont il n’a obtenu la nationalité qu’a l’âge de 34ans, soit juste neuf ans avant d’être elu Président du conseil municipal de paris en 1879, soit tout juste 30ans après l’abolition de l’esclavage en France. A une époque où des villages entiers d’hommes et de femmes considérés comme « primitifs » sont déplacés d’Afrique ou d’Amérique du Sud pour faire le spectacle aux Parisiens, lui la synthèse justement de ces 2 continents, se faisait élire par ses pairs, et sera même ministre en 1887. Un parcours de ouf ! bien avant les Rama Yade, Koffi Yamgnane et autres Sibeth Ndiaye

Et on y arrive à la vraie question existentielle : le Severiano se déhanchait-il sur la rumba cubaine dans les clubs de Paris? Avis aux détectives du dimanche, qui j’espère auront la réponse d’ici les 15 jours qui nous séparent du vol retour.  A bientôt !!